Le secret des hommes qui font briller leurs chaussures

* As-tu déjà griffé une belle paire de chaussures en cuir en montant un trottoir, un escalier ?
* T’es-tu déjà fais écraser les orteils par une femme en talons ? Qui par la même occasion abime tes souliers ?
* Tu voudrais pouvoir décrasser et nettoyer tes chaussures de ville moins régulièrement malgré la pollution ?
* Tu veux donner une seconde jeunesse à une paire de chaussures en cuir devenue terne avec le temps ?
* Tu aimerais porter des chaussures avec de jolis reflets ?

Alors le glaçage peut te venir en aide !

Le secret des hommes qui font briller leurs chaussures

A travers cette vidéo, je vais te montrer ce qu’est le glaçage des chaussures en cuir … Et surtout comment il s’obtient !

Le glaçage est un procédé qui consiste à rendre le cuir de la chaussure très brillant au point de refléter comme un miroir.

Il possède trois avantages :

* Le plus évident : le côté esthétique. Le brillant, les reflets colorés mettent en valeur la chaussure et son propriétaire.
* Viens ensuite la protection. Le glaçage rend la surface du cuir très lisse. Les tâches, la poussière, l’eau glissent sur cette surface plus qu’elles ne s’y accrochent. Le glaçage limite également les griffures du cuir en agissant comme une fine carapace de protection.
* Enfin, dernier avantage du glaçage : l’entretien. Il est plus facile et rapide de réactiver un glaçage plutôt que de recirer la chaussure. Elle retrouve ses reflets, son brillant après quelques coups de chiffon seulement.

C’est en faisant fondre du cirage sur le cuir et en l’étalant jusqu’à obtention d’une surface lisse que l’on obtient l’effet miroir du glaçage. Le grain du cuir n’est alors plus visible.

Etant donné que le glaçage rigidifie le cuir, il faut à tout prix éviter de glacer les parties de la chaussure où se forment les plis. Le cuir doit rester souple à ces endroits pour que le port de la chaussure reste confortable. On ne glace donc que le bout dur et les contreforts.

Voici la liste du matériel nécessaire pour réaliser le glaçage :

* Une paire d’embauchoirs afin de bien tendre le cuir
* Une vieille chemise en 100% coton en guise de chiffon
* De la pâte à cirage.Il ne s’agit pas de cirage liquide que l’on trouve en supermarché. Il s’agit de boites de cirage solide (pâte) bien souvent rondes où le silicone n’entre PAS dans la composition du produit.
* De l’eau tiède dans une coupelle. On veillera à ce que l’eau reste tiède quitte à la changer si elle a trop refroidit.

On commence par étaler le cirage avec le chiffon en frottant doucement de manière circulaire. Ensuite, on dépose une goutte d’eau tiède sur le cirage et on continue de frotter doucement. De cette manière, l’eau tiède va faire fondre le cirage. Ce qui va permettre de l’étaler de manière plus uniforme.

Attention à ne pas mettre trop d’eau car si elle traverse la couche de cirage et mouille le cuir … il faut tout recommender de zéro.

Passons à la pratique !

Avant toute chose, on s’aménage un plan de travail avec du papier journal ou équivalent. On s’équipe également d’un tablier pour ne pas se salir.
Puis on insère les embauchoirs dans les chaussures.
La veille du glaçage, on nettoye et on nourrit le cuir. On fait cela la veille du glaçage pour s’assurer que tout est sec quand on passe aux choses sérieuses.
Le jour du glaçage, on brosse les chaussures avant de commencer pour enlever la poussière qui s’est déposée la nuit. Dans la vidéo, j’utilise un palot en crin de cheval qui peut s’acheter chez n’importe quel cordonnier qui se respecte.
Ensuite, on tend son chiffon avec 1 ou 2 doigts. On tend le chiffon de manière à ce que la partie qui frotte le cuir soit lisse et sans plis.
Prendre un peu de cire sur le bout de ses doigts et l’étaler de manière circulaire sur le bout dur.
Tremper son doigt dans l’eau tiède et déposer une goutte sur la cire que l’on vient d’appliquer. Frotter légèrement le cuir de manière circulaire pour mélanger l’eau tiède et la cire. Recommencer avec une nouvelle couche de cire puis une nouvelle goute d’eau. Etc …
Appliquer également l’opération sur les contreforts intérieurs et extérieurs. Et faire de même sur la seconde chaussure.
Ne pas hésiter à changer de partie dès que le chiffon accroche trop sinon on défait le glaçage que l’on vient de commencer.
Lorsque le rendu obtenu est satisfaisant, on laisse sécher jusqu’au lendemain.

Par la suite, une fois le glaçage effectué, si le brillant et les reflets s’estompent, un léger coup de chiffon doux type chamoisine ou gant lustreur va les réactiver.

A noter que le premier glaçage est toujours le plus long à obtenir. Compte entre 20 et 60 minutes pour cette première opération. Mais par la suite, quelques secondes suffisent pour le réactiver avec un chiffon.

A noter que certains cuirs sont plus faciles à glacer que d’autres. De même, certains chiffons fonctionnent mieux que d’autres. Donc ne pas hésiter à changer de chiffon si tu rencontres des difficultés.

Comme tu as pu le constater dans la vidéo, c’est un cirage marron qui a été utilisé sur des chaussures noires. Sache que le cirage ne colore pas les chaussures car il reste en surface. J’ai utilisé ici une autre couleur pour modifier subtilement la teinte du reflet.

Comment bien s’habiller ?

Maintenant si tu te dis : « Ok Allan, c’est bien beau tes chaussures … mais de manière plus générale, comment bien s’habiller pour faire une bonne première impression ? » alors je te recommande de consulter cette série de vidéos sur le look.