La Bataille des célibataires fait un carton à Séoul !

 

« La bataille des célibataires » : voilà le nouveau phénomène à la mode à Séoul ! Mais de quoi s’agit-il ?
En fait, plus de 36 000 personnes se sont inscrites pour participer à cet évènement né d’une question postée sur Facebook et destiné à faire se rencontrer les coeurs solitaires dans un grand parc de Séoul la veille de Noël.

La Bataille des célibataires fait un carton à Séoul !

« Nous avions demandé (sur Facebook) que prévoyez-vous pour Noël ? et les gens nous ont envoyé des milliers de messages disant qu’ils étaient célibataires, tristes et qu’ils n’avaient rien de prévu », a expliqué à l’AFP Justin Chanwook Jang, un des deux organisateurs. Jang, 29 ans et célibataire lui aussi, décide alors d’aider les âmes en peine à trouver l’amour la veille de Noël. « Nous n’aurions jamais imaginé que cela prenne de telles proportions. »

Selon les règles établies pour cet évènement, les femmes doivent venir vêtues de rouge et les hommes de blanc, et se retrouver dans un parc sur une île de la rivière Han, qui coupe en deux la capitale sud-coréenne. Hommes et femmes se feront face, séparés par quelques mètres, jusqu’à 15 heures (7 heures à Paris). À ce moment-là, les participants pourront se précipiter sur le partenaire de son choix et saisir sa main, d’ou l’esprit « Bataille » mais dans un esprit bon enfant bien entendu.

Cette manifestation a pris tant d’ampleur que plusieurs entreprises ont décidé de donner un jour de vacances à leurs employés célibataires pour qu’ils puissent se rendre dans le parc. Quant aux organisateurs, ils ont trouvé quelque 200 volontaires pour réguler la foule et veiller au bon déroulement des « rencontres ». La police sera également sur place. La Corée du Sud, comme d’autres pays riches d’Asie, a connu un net recul du nombre de mariages au cours des 20 dernières années et enregistre surtout un des taux de fertilité les plus faibles des pays de l’OCCDE, à 1,23.

Vous en pensez quoi ?

Et si on organisait une « Bataille de célibataires » à Paris aux Tuileries par exemple ? Chiche !

Source AFP