Liberté chérie : rêve ou dure réalité ?

Ça y est, j'ai mon premier appart'. Tout seul, chez moi ! Liberté chérie, je compte bien te faire la fête. Non, non… Contrairement à ce que vous croyez, je n'ai pas quitté mes parents, mais je viens seulement de me faire lourder.

Alors j'ouvre les yeux, et je fais mon premier bilan : Va falloir s'organiser. À peine sorti de mes études quand je m'étais casé avec elle. Aujourd'hui, une grosse claque dans la gueule plus tard, j'ouvre enfin les yeux. Tout a changé autour de moi : - On a partagé nos amis - J'ai fait bonne figure - J'ai trouvé plein de trucs à mettre dans ma cuisine et je compte bien m'en servir… quand j'aurai appris - Je me suis juré que je garderais le moral, évidemment. Et ce n'est que le début…

Liberté chérie : rêve ou dure réalité ?

Ma vie de célibataire, je compte bien la gérer au quotidien, avec le sourire. Dire que j'ai des potes qui ont la chance d'avoir suivi une formation intensive depuis plus de dix ans. Alors, bien sûr, quand je les voyais sortir sans se justifier, je me suis dit que moi aussi, j'allais en profiter… Mais pas trop. Ça a été un jour, ou deux. Je ne sais plus. Mais rapidement, je me suis retrouvé un matin avec une sorte de gueule de bois. Dure réalité.

Et vous, comment avez vous vécu ces premiers jours ou semaine suite à une rupture ? Rêve ou dure réalité ?